Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
              metamusique.fr

metamusique.fr

Menu
DJ Cam inspiré par... Miami

DJ Cam inspiré par... Miami

DJ Cam @ Lincoln Road, South Beach. DR
DJ Cam @ Lincoln Road, South Beach. DR

CHRONIQUE. On parle souvent de Booba, son compatriote tendance "gros bras" du Rap Français quand on évoque les expatriés en immersion Floridienne. Pourtant, on devrait aussi (et plutôt) s'attarder sur Laurent Daumail alias Dj Cam. Moins médiatisé, c'est une évidence, il n'en reste pas moins, à 42 ans, un acteur essentiel (Substances en 1996) de ce Hip Hop qualifié d'Abstract aux charmes tout aussi louables que son cadet. Car, à part leur attirance pour Miami, les comparaisons s'arrêtent là. Il faut dire que les deux hommes ne boss(x)ent pas dans la même catégorie. Pour preuve, l'excellent Miami Vice (sortie le 1er juin 2015 sur son label Inflamable Records) composé par Dj Cam, B.O imaginaire aux vertus itinérantes. Il ne vous reste qu'à embarquer pour un joli trip. Action !

Cover Miami Vice composed by Dj Cam.
Cover Miami Vice composed by Dj Cam.

Moteur !

Clap, prise 1. Dj Cam est donc ce pionnier de la French Touch tendance Hip Hop dans les années 90, passé par la case "mainstream" le temps d'un hit (1 millions d'exemplaires en 2002), son (très bon) Summer In Paris avec Anggun. Depuis plusieurs mois, Laurent Daumail vit sous le soleil de Floride, s'est imprégné de sa moiteur, de ses charmes, mais aussi de sa gémélité pour accoucher d'une B.O imaginaire intitulée... Miami Vice (Deux Flics à Miami dans sa version Française). "C'était ma série TV préférée, pour les plans séquences avec vue sur la ville, les longues poursuites en voitures explique-t-il dans le dossier de presse. La psychologie, l'introspection y étaient très présentes, contrairement aux séries US de cette période. J'étais déjà sensible au soin apporté à la musique".

Instagram @Djcamreal. DR
Instagram @Djcamreal. DR

Quelle sentation bizarre...

Après avoir vécu à Los Angeles pendant 3 années, Dj Cam a choisi le quartier Art Déco de South Beach pour posé ses platines et son "laptop". L'idée d'imaginer une musique cinématique, liée à l'image, de retranscrire en sons l'observation ne date pas d'hier. Elle le hante même depuis longtemps. « J'y pensais depuis ma participation à La Yellow 357 (compilation de 1995 parue sur le label Yellow Productions de Bob Sinclar, ndlr.) confie-t-il. On m'appelle toujours pour intégrer ma musique à des films ou des séries TV ( À la rencontre de Forrester pour Gus Van Sant et des épisode de la série Les Experts à Miami, ndr.) et j'ai très envie de marquer des points dans ce domaine. Réaliser cette B.O. virtuelle est un moyen de provoquer le destin, en endossant les rôles du compositeur et du “réalisateur” sur un scénario imaginaire...". A l'écoute de ce Miami Vice, les oreilles averties peuvent confirmer que Dj Cam est un bâtisseur d'ambiances sonores hors pair. Celles qui accouchent instantanément de tableaux subjectifs, de représentations fantasmées qui n'attendent qu'une matérialisation sur pellicule.

Sunset on Downtown Miami. Dj Cam. DR
Sunset on Downtown Miami. Dj Cam. DR

14 nuances de Miami...

Passé l'intro à l'appelation de circonstance (Crockett's Theme, du nom de l'un des héros de Deux Flics à Miami), le documentaire auditif se poursuit sur une route tranquille et extatique qui reprend le In The Air Tonight de Phil Collins (l'artiste a bon goût). "Cette chanson est la B.O. de Miami, on l'entend souvent par les fenêtres ouvertes des voitures. Je voulais me la réapproprier en évitant la simple reprise...". Exercice réussi. Tout comme les douze autres instantanés d'ailleurs. Que ce soit au volant d'une voiture (Music To Drive) avec l'inénarable MC Eiht (Menace II Society, souvenez-vous, ndlr) avec des relents subtilement G. Funk aux envolées moltonées et parées de notes de piano diffuses (Love Theme), Dj Cam signe ici une jolie carte de visite cinématique. De Little Haïti à Ocean Drive, l'oeil de la caméra musicale de Dj Cam donne à cette B.O imaginaire une enveloppe à la fois mystérieuse et concrète. Ceux qui connaissent déjà Miami auront rapidement des flashs sur des lieux, des moments, des sentiments éprouvés. Les autres rêveront cette ville, s'en feront une représentation à partir des magnifiques éléments distillés par Laurent Daumail.

Broadcasting Live / Dj Cam. 1998.
Broadcasting Live / Dj Cam. 1998.

Un passeport pour le 7e Art ?

Au-delà de l'aspect artistique de cette oeuvre, Dj Cam vise un but avoué sans détour. "Cet album est clairement un acte de candidature ! J'ai rencontré un collaborateur de Michael Mann (réalisateur du film Miami Vice en 2006) quand j'habitais Los Angeles. Il m'a encouragé dans mon projet et a compris que c'était un hommage de fan glisse-t-il. Au delà de ça, j'aimerais vraiment que les auditeurs aillent chercher le film en découvrant le disque. Qu'ils se posent la question s'il y a un long métrage derrière… ". Faites-vous une toile, écoutez Dj Cam...
T.G

  • Une édition "2015" de son Summer In Paris feat. Anggun vient de sortir avec notamment des remixes de Reflex et Lifelike.
bloggerEnglishEnglishespañolItalianobloggerdeutschPortuguês
Oversæt denne side til danskÖversätt webbplatsen på svenskaالعربية中文Русский日本語blogger한국어СрпскиNederlandsSuomenTürkçePolska
Le Blogger