Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
              metamusique.fr

metamusique.fr

Menu
José Padilla, légende Baléarique

José Padilla, légende Baléarique

"Padilla, délice d'Ibiza, a toujours survécu..."
"Padilla, délice d'Ibiza, a toujours survécu..."

LEGENDE. On le surnomme le "Roi du Chill Out". A 59 ans, ce Dj originaire de Girone (Catalogne) est aujourd'hui une légende à Ibiza, l'île qui a révélé sa passion pour une musique où la quête du bien-être est rythmée par le soleil. Surtout dans sa phase décroissante. Voici la petite histoire d'un grand monsieur qui a annoncé sa retraite à cause de problèmes de santé...

Café del Mar  (1992)
Café del Mar (1992)
Un café et l'émotion...

Lorsque José Padilla, 21 ans, débarque en 1976 à Ibiza, la petite île des Baléares possède déjà sa réputation libertaire et hédoniste. Son premier set officiel, il le donne dans un petit hôtel, le Bergantin. Il y joue du Barry White, des titres d'Abba et même de Julio Iglesias (terres espagnoles obligent, ndlr). Puis Padilla a la chance ensuite de se produire au Es Paradis, le plus gros club de San Antoni de Portmany devant une foule de "Freaky Hippies" comme il dit. On y entend alors du Honky Tonk Man, du Supertramp ou le Money des Pink Floyd. Après deux années de résidences (de son aveu uniquement motivées par l'apât du gain) au gigantesque Manhattan (qui partira en fumée et signera la fin de ses prestations, ndlr), il trouve ses marques, en tant que guest, dans des lieux aussi réputés et "trendy" que le Pacha (déjà) ou le Ku au début des eighties. José Padilla y partage l'affiche avec deux figures des lieux. Deux Djs prénommés Cesar. Mais c'est véritablement en 1991 que son aura va définitivement lui faire changer de statut. Cette année là, il devient le programmateur musical du mythique Café del Mar dirigé alors par Pepe, Ramon et Carlos et situé à San Antoni. Il en profite pour vendre ses cassettes (100 par jour !). Cet établissement posé au bord de la mer sera son terrain de jeu et la musique apaisante qu'il va diffuser accompagnera les fameux Sunset. "On jouait à l'heure du coucher de soleil se souvient Padilla. Il ne fallait donc pas asséner de la Techno ou de la Trance au public. Là, c'était ambiance plage et détente. Pendant la journée, je jouais donc Soulful & Jazzy pour apporter du sourire aux gens..."

En 1994, le premier volume des fameuses compilations du lieu débarquent en version CD. José Padilla ne sortira son premier album, Souvenir (Mercury), qu'en 1998...

Les Anglais m'ont tout de suite estampillé "chill out" et je leur en suis très reconnaissant. Je ne suis pas un Dj de club. Plus je vieillis, plus je me connais. Cela ne m'empêche pas de savoir comment faire bouger la foule. Mais c'est vrai aussi que je loupe des sets parce que les gens pensent que je ne sais que jouer du Chill Out...

José Padilla

Il était une fois... L'Amnésia.
Il était une fois... L'Amnésia.
Le "Summer of Love" à Ibiza

"En 1988, l'Acid House (née à Chicago) commence à exploser en Angleterre confie le DJ. Ce que l'on a appelé le Summer of Love arrive à Ibiza vers 1989 - 1990. A cette époque, j'avais mon propre bar, le Museo (ouvert en 1986, ndlr), à Cala Vadella, un peu à l'écart d'Ibiza (et près de la ville de San Josep, pour les habitués du coin). Mais je m'échappais toujours pour aller à l'Amnesia, un club en plein air. Mon ami Argentin Alfredo Fiorito y passait de la Dance Music de la même manière que je jouais de l'Ambient ou du Chill Out. De la Tamla Motown ou du Philly Sounds mixés avec de l'Acid House. Les Anglais qui aiment coller des étiquettes partout ont alors baptisé ce genre Balearic Sound..." T.G

Café del Mar - Ibiza (11 août 1992). José Padilla aux platines...

bloggerEnglishEnglishespañolItalianobloggerdeutschPortuguês
Oversæt denne side til danskÖversätt webbplatsen på svenskaالعربية中文Русский日本語blogger한국어СрпскиNederlandsSuomenTürkçePolska
Le Blogger