Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
              metamusique.fr

metamusique.fr

Menu
Nos disques d'Or de 2-1000-14

Nos disques d'Or de 2-1000-14

Kool Dj Dust - The Disco Opera (2006)
Kool Dj Dust - The Disco Opera (2006)

Subjectif ? Forcément... Et assumé. En ce début d'année 2015, voici le quintet musical qui aura animé et enthousiasmé ce blog qui s'apprête à souffler sa première bougie. Norvège, Allemagne et France se partagent l'affiche de ce bilan "mεtאμzik" 2014. Ainsi, Disco futuriste ou "Made In France" accompagnées de Hip Hop montent sur notre podium. Espérons que 2-1000-15 soit aussi un beau millésime. En attendant le verdict, H.N.Y !

Le plus chaud des Norvégiens !
Le plus chaud des Norvégiens !

Todd Terje - It's Album Time (Olsen Records - avril 2014)

Quand le Norvégien Terje Olsen publie son premier album, il n'y a certes pas beaucoup de surprises. De nombreux titres étaient déjà connus avant sa parution dont le fameux Inspector Norse. Et pourtant, rarement un disque n'avait aligné autant de perles sans vaciller. Du début à la fin, ce It's Album Time s'écoute sans jamais lasser. Entre disco futuriste (l'explosif Dolorean Dynamite), OVNI pop à la sauce Trip-Hop (Brian Ferry qui reprend son Johnny & Mary sur une instrtu lunaire), Samba Electro (Svensk Sas) et Hip Hop Funky (Preben Goes to Acapulco), le plus chaud des Norvégiens assure l'essentiel : il confirme son talent. Le plus dur pour lui ? Faire mieux ou aussi bien avec une deuxième ligne à sa discographie long format...

Killers en Germanie
Killers en Germanie
Session Victim – See You When You Get There (Delusion of Grandeur - novembre 2014)

Hauke Freer et Matthias Reiling nous claquent ce superbe album juste avant les fêtes. Ce duo Allemand, déjà auteur d'un excellent premier album, The Haunted House of House en 2012, confirme tout le bien qu'on pensait de lui. Au menu, de la bonne House qui groove, avec des lignes de basses ravageuses et des ambiances délicieusement dansantes (le magique Do It Now, l'enivrant et Jazzy Never Forget), parfois mentales (Eos Place) ou ouatées (Crystal Maze). Bref, un long format réussi en tout point. A l'instar de l'opus de Todd Terje, pas un titre ne souffre de faiblesses. Bravo.

Rap orgasmique
Rap orgasmique
Fuzati & Orgasmic - Grand siècle (Disques du Manoir - avril 2014)

Romain Goerhs alias Fuzati a troqué Dj Detect présent sur le précédent opus La fin de l'espèce (2012) pour le génial Dj Orgasmic, co-fondateur du Klub des Loosers. Un disque qui porte bien son nom, Grand siècle, puisqu'il déroule un rap décalé et millésimé porté par des instrus finement ciselées. A l'image de Planetarium, le duo montre que le rap peut se renouveler. Et même si Fuzati, trop sous estimé à notre goût par ses pairs, reste fidèle à son flow, le résultat de ce long format reste extrêmement pétillant. "Alors que le rappeurs se battent pour des histoires de trônes..." scande Fuzati, ce duo originel séduit par sa liberté de ton et sa résistance au diktat d'une industrie du disque craintive. "Je me sens comme un fan de boxe qu'on force à regarder du catch...". Pas mieux...

Bienvenue à bord !
Bienvenue à bord !
Mr Flash - Sonic Crusader (Ed Banger - juin 2014)

Gilles Bousquet a pris le temps pour élaborer son premier long format. A l'arrivée, il signe sans doute l'un des meilleurs albums signé chez Ed Banger (à égalité avec celui de Breakbot). Cet amoureux du sample et producteur entres autres pour Mos Def ou Sébastien Tellier, affectionne le grand écart en douceur. Mr Flash passe avec allégresse de la disco psychédélique (Disco Dynamite) à un Hip Hop bien senti (Number One) après des détours en terre New Wave (Domino Part B). Malgré un petit coup de mou sur quelques titres pas vraiment essentiels, ce Sonic Crusader séduit sur la longueur. Avec un final intitulé The Wake qui referme ce disque comme un générique de fin contemplatif et conquérant.

French, Do It Better ?
French, Do It Better ?
Vidal Benjamin - Disco Sympathie (Versatile - décembre 2014)

Une mission pratiquement impossible, mais relevée avec brio par Vidal Benjamin ! Ce DJ, "crate digger" (dénicheur de vinyles) des années 70 -80 a réussi à exhumer de véritables pépites de la Disco Française très peu connues (voire inconnues) du grand public pour nous faire découvrir ce pan de la musique hexagonale souvent qualifié, à tort (finalement) de ringard. Cette sélection hallucinée, souvent naïve, mais toujours divertissante s'ouvre comme une boîte de bonbons acidulés et procure un bonheur intense entre nostalgie et découverte. Terriblement séduisant. Et forcément sympathique...

Mouais...
Mouais...
La (grosse) déception : Pharrell Williams - G I R L (Columbia - avril 2014)

On aurait pu s'attendre à mieux après la tornade Happy, titre désormais complètement rincé et surjoué. Et puis pfff... Le soufflet Williams est retombé à l'écoute de cet album presque insipide et trop gentil pour emporter l'adhésion. Une mésaventure discographique qui n'enlève rien au talent de ce jeune homme qui, logiquement, devrait corriger cet égarement musical vraiment raté (on sauvera sans doute du naufrage Gust of Wind avec Daft Punk). D'autant que les N*E*R*D, le trio qu'il forme avec ses amis Chad Hugo et Shay Halley, viennent de reprendre le micro sur le titre Squeeze Me pour la B.O du film Bob l'Eponge... Avec un nouvel album en ligne de mire après 4 ans d'absence ? T.G

bloggerEnglishEnglishespañolItalianobloggerdeutschPortuguês
Oversæt denne side til danskÖversätt webbplatsen på svenskaالعربية中文Русский日本語blogger한국어СрпскиNederlandsSuomenTürkçePolska
Le Blogger