Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
              metamusique.fr

metamusique.fr

Menu
Geneviève Gauckler : 33 Tours de magie

Geneviève Gauckler : 33 Tours de magie

Geneviève Gauckler, graphiste. DR
Geneviève Gauckler, graphiste. DR
De 1992 à 1998, elle a été l'âme visuelle et esthétique des labels Fnac Music Dance Division puis F Communications dirigés par Eric Morand et Laurent Garnier. C'est à cette graphiste Lyonnaise, ancienne élève de l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris que l'on doit aussi la typographie sixties imaginée pour Dimitri From Paris. En pleine période de revival French Touch 1.0, elle a accepté de remonter le temps et de replonger au coeur des nineties pour évoquer ses souvenirs en 30 x 30 cm (ou en 12 x 12 cm, c'est selon...)
Geneviève Gauckler : 33 Tours de magie

Quelle a été la première pochette sur laquelle vous avez travaillé ?

Celle du Live ED! (1989) d'Etienne Daho ! A ce moment-là, je travaillais comme maquettiste aux Humanoïdes Associés, la maison d’édition de Moebius, Bilal et Jodorowsky. Un des directeurs de collection, José-Louis Bocquet, était ami avec Etienne Daho. La connection était faite. C’était fabuleux pour moi car j’étais encore étudiante aux Art Déco et le processus créatif a été passionnant.

Ensuite, vous avez attéri chez Fnac Music Dance Division, label dirigé par Eric Morand et ancêtre de F Communications. Comment l'avez vous rencontré ?

J’ai rencontré Eric car j’ai fait un mailing à quelques maisons de disques en disant que j’étais graphiste et que je cherchais à faire des pochettes de disques. Eric Morand démarrait justement Fnac Music Dance Division et cherchait quelqu’un. Puis il a lancé F Com et j’ai naturellement rencontré son complice, Laurent Garnier...

Quelle était l’idée de base pour l’habillage F Communications ?

L’idée du logo était plus ou moins fixée dès le départ par Eric Morand et Laurent Garnier. Ils voulaient retrouver le « F » collé à l’arrière des voitures, si je me souviens bien, c’était vraiment pour marquer l’origine française de la musique, car c’était tellement rare ! Mais avec de l’humour évidemment. Là encore mes neurones n’ont pas imprimé la toute première pochette (Kat Call - Hold On sur Fnac Music Dance Division en 1992 et Dune - The Alliance EP sur F Com en 1994, ndlr). J’en garde d’excellents souvenirs, j’ai appris tellement de choses, non seulement à essayer de créer des visuels intéressants mais aussi à collaborer avec les musiciens, essayer de sentir ce qu’ils recherchent.

Geneviève Gauckler : 33 Tours de magie

Quelle pochette vous a le plus marqué et pourquoi ?

"J’aime beaucoup la pochette de la seconde compilation de F Com, La Collection (1996). Je suis contente de la mise en page, de la typo, je trouve que cela tient encore bien la route".

Geneviève Gauckler : 33 Tours de magie

Vous avez aussi façonné les identités visuelles du maxi Sacrés Français ! (1997) et de l’album Sacrebleu (1998) signés Dimitri From Paris et sortis sur le label Yellow Productions. Comment avez-vous imaginé ces projets ?

Je travaillais avec Olivier Kuntzel et Florence Deygas qui avaient réalisé le clip. Tout naturellement, je me suis occupée de la pochette, en mélangeant les dessins de Florence et des éléments graphiques un peu sixties revus et corrigés avec le style de Florence. Mon travail se portait principalement sur la typographie et la mise en page de l'ensemble.

Avez-vous écouté tous ces albums avant d’en réaliser les pochettes ?

La plupart du temps, oui. Mais parfois, les morceaux n’étaient pas encore terminés. Eric Morand « m’expliquait » la musique, si tant est qu'il soit possible de mettre des mots sur la musique. Je faisais ensuite travailler mon intuition. De toutes façons, je ne me calais pas tellement sur l’écoute, mais plutôt par tout ce qui me passait entre les mains à ce moment-là : magazines, fanzines, livres ou expos. Je crois beaucoup à la synchronicité et aux coïncidences : déployer ses antennes un maximum et réunir quelques éléments visuels vus ici ou là pour les fondre ensemble dans le nouveau visuel.

Continuez-vous aujourd'hui à faire des pochettes ?

Oui il m’arrive d’en faire occasionnellement et je continue à aimer cela. En ce moment, je travaille sur un visuel pour l’EP de Michel Gravil (ancien membre de Nova Nova), cela devrait être plutôt illustratif. C’est génial en tout cas pour moi de créer une pochette !

Geneviève Gauckler : 33 Tours de magie

Shot in the Dark de Laurent Garnier (1994)

"Je l’aime beaucoup, je me souviens du temps dont mon ordinateur avait besoin pour créer l’image dans Photoshop, avec une version où les calques n’étaient pas encore d’actualité. Tout cela parait bizarre maintenant"

Geneviève Gauckler : 33 Tours de magie

Boulevard de Saint Germain (1995)

"Nous étions dans l’influence des pochettes du label Blue Note, je préfère le verso au recto, uniquement typographique"

Geneviève Gauckler : 33 Tours de magie

30 de Laurent Garnier (1997)

"Jolie idée de packaging, l’idée était de Laurent Garnier, j’ai essayé de faire au mieux pour l’optimiser"

Interview T.G

bloggerEnglishEnglishespañolItalianobloggerdeutschPortuguês
Oversæt denne side til danskÖversätt webbplatsen på svenskaالعربية中文Русский日本語blogger한국어СрпскиNederlandsSuomenTürkçePolska
Le Blogger