Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
              metamusique.fr

metamusique.fr

Menu
Rap Français : Hey Lovers !

Rap Français : Hey Lovers !

Rap Français : Hey Lovers !

Chanter l'amour n'est pas l'apanage de la variété Française. Le Rap Français s'est aussi frotté à ce registre un peu casse-gueule dans un milieu réputé (à tort forcément) un brin macho. Et force est de constater que nos MC's s'en sortent avec les honneurs. Parfois bien mieux que certains cadors du mainstream "bubble-gum" et gnangnan" qui perdure depuis bon nombre d'années. Vous doutez ? Laissez-vous surprendre par ces quelques pépites. Pour le reste, les vrais savent...

  • En 1991, Claude M'Barali alias MC Solaar, déjà connu du grand public pour son Bouge de là, récidive avec une déclaration d'amour jamais entendue auparavant dans le Rap Français. L'heureuse élue, une certaine Caroline, va alors devenir en l'espace de quelques semaines la petite fiancée des Français. Et le titre, un "classic" élevé au Panthéon de la chanson française...

  • C'est l'un des titres phares de la compilation Sad Hill pilotée, en 1998, par Khéops, le Dj des Marseillais du groupe IAM. Oxmo Puccino a choisi de rendre hommage à sa mère, deux ans après celui rendu par l'Américain Tupac Shakur. Il était donc logique que les deux hommes se rencontrent par bande interposée. Cela donne un magnifique Mama Lova sur l'instru de Dear Mama. Et la magie reste intacte. Forcément, quand deux monuments se connectent, la flamme survit.

  • Un amour disons... coquin, impossible, suggéré, fantasmé et parfois cru. Quand Bruno Beausir alias Doc Gyneco déclame, en 1996, son amour à la chanteuse Vanessa Paradis, il ne fait pas vraiment dans la poésie. Quoique. Entre humour, sexe et sincérité, le rappeur le plus lubrique du Rap Français déroule un texte maitrisé et assumé sur une musique groovy. Il parait que la Vanessa en question n'aurait pas apprécié. On ne comprend vraiment pas pourquoi...

  • Quand une vétérante de la scène R'n'B française joue au ping-pong amoureux avec un rappeur "Première Classe", on atteint des sommets. Portés par le sample du True Colors (1986) de Cindy Lauper, K-Reen et Mystik signe l'un des plus beaux textes d'amour du Rap Français. Un véritable plaidoyer pour le droit à la différence et à l'absurdité d'un amour interdit. C'était en 2000. C'était il y a 14 ans... Et c'est toujours aussi fort.

  • "Une histoire de cul gentiment tournée". C'est en ces termes que Jean-François alias Soon E MC qualifie cet ode aux plaisirs charnels paru en 1993. O.P.I.D pour "Oeuvre Parfaitement Interprétée en Doigt Majeur" (pas la peine de faire un dessin, ndlr) fait partie de ces titres rap jazzy, bien construit (composé par Dj Seeq) et sur lesquels on se plait à raconter une histoire. Il suffit ensuite d'appeler Percy Adlon, réalisateur de Bagdad Café, pour mettre en images ce court métrage stylistique. Et le tour est magnifiquement joué.

  • K-Reen récidive. Du côté de Marseille cette fois. Elle embarque dans le Taxi de Def Bond alors membre du Soul Swing, un groupe satellite d'IAM, pour l'une des musiques qui sert de B.O au film produit par Luc Besson. A l'arrivée, les deux tourtereaux nous gratifient d'un grand moment de bonheur musical avec l'aide, non négligeable, du sample de I Don't Want To Lose Your Love signé Freddie Jackson. Merci Kheops et Akhenaton.. T.G

bloggerEnglishEnglishespañolItalianobloggerdeutschPortuguês
Oversæt denne side til danskÖversätt webbplatsen på svenskaالعربية中文Русский日本語blogger한국어СрпскиNederlandsSuomenTürkçePolska
Le Blogger