Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
              metamusique.fr

metamusique.fr

Menu
Daft Punk sauce Jamaïcaine

Daft Punk sauce Jamaïcaine

Mato - "Homework" version Dub.
Mato - "Homework" version Dub.

CHRONIQUE. Sur les sites de partage musicaux (Soundcloud en tête), le "remix" est une pratique qui sert souvent de carte de visite aux compositeurs en quête de reconnaissance. Et les Daft Punk figurent parmi les artistes les plus réinterprétés. On connaissait l'autre version electro, mais non commercialisée, du Random Access Memories signée Nicolas Jaar, voici aujourd'hui la relecture "Dreadlocks" du monument Homework. Impressions avant la sortie du CD le 16 juin chez Stix Records.

Thomas Blanchot a 40 ans et il a fait de la relecture Reggae d’œuvres musicales sa spécialité. Du Hip Hop à la Pop en passant par l’électro, ce compositeur producteur a déjà revisité, à la sauce Jamaïcaine, des « classics » comme le Throw Your Set In The Air de Cypress Hill ou le All Good de De La Soul (en écoute en fin d'article, ndlr). Aujourd’hui, il s’attaque à un monument de la musique électronique, soit le fameux Homework des Daft Punk publié en 1997. Mato (Thomas en verlan) y propose des versions Dub et planantes de tout les titres qui composent cet album mythique de la French Touch 1.0. Prouesse technique plus qu’artistique, ce Howework Dub conçu pour devenir collector éveille la curiosité et emporte l’auditeur dans un divertissant jeux de piste qui consisterait à reconnaître, façon Blind Test, les titres originaux transformés par l’artiste. Aussi, si Around The World (accompagné d'un clip tout en Playmobil plutôt bien fait, ndlr) et Da Funk souffrent un peu d’excès de facilité (mais l’exercice est difficile), d’autres remixes, qui jouent sur les basses ronronantes, les reverbs du Dub et les cuivres maintiennent la flamme. C'est le cas de Rollin & Scratchin', pourtant réputé inégalable, que l'on retrouve dans une version qui reprend en douceur le célèbre gimmick des sirènes. Tout aussi intéressant, le "name dropping" de Teacher, ici sans paroles, mais avec une volonté de les matérialiser par des basses lourdes. Efficace. Revolution 909 dub se veut plus subtile dans son clin d'oeil à l'original. Quand au légendaire Burnin', Thomas Blanchot lui a concocté un habillage mélodieux tout en conservant une partie de l'ADN du morceau, sa terrible ligne de crissements. S'attaquer à un mythe comme Homework peut relever du suicide artistique. Avec King Mato, on est plus proche d'un bel hommage version Jamaïcaine. Ludique, parfois bien senti bien que parfois répétitif dans les arrangements, ce Homework dub se laisse écouter et surprend. Mission accomplie donc. En cette période de Coupe du Monde, qui osera sortir la version "Do Brasil" de Discovery ? T.G

Disponible chez Colette.

bloggerEnglishEnglishespañolItalianobloggerdeutschPortuguês
Oversæt denne side til danskÖversätt webbplatsen på svenskaالعربية中文Русский日本語blogger한국어СрпскиNederlandsSuomenTürkçePolska
Le Blogger