Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
              metamusique.fr

metamusique.fr

Menu
Fuzati & Orgasmic : Du Rap "Champagne"

Fuzati & Orgasmic : Du Rap "Champagne"

Il y a dix ans déjà, il scandait à qui voulait bien l'entendre : "il est mort le Hip Hop" (sur le titre Dead Hip Hop). Révélé en 2004 grâce au "classic" Vive la Vie qui détonnait dans le paysage Rap traditionnel, le MC masqué Fuzati retrouve Dj Orgasmic pour Grand Siècle (Les disques du manoir), un album forcément désabusé, mais qui a le mérite de relever le niveau d'un courant musical en perte de vitesse. On aime, on adore, on apprécie et on déguste sans aucune modération ce breuvage musicale aussi sombre par son contenu que lumineux dans son contenant.

A l’heure ou le malheureux « Rap Game » est entrain de tourner à un triste « Game Over », il est bon d’entendre nos idoles du passé revenir sur le devant de la scène, même en catimini. En cela, la combinaison Fuzati (Klub des Loosers) et Dj Orgasmic (TTC) fait du bien aux oreilles... Et à la culture Hip Hop finalement.

« A la fois oldschool et moderne comme un texto de ta grand-mère ! »

Entre des textes ciselés aux contours provocateurs et des beats taillés dans l’excellence, le duo « made in Versailles » titille la curiosité des néophytes ou conforte les old timers. Ce Grand Siècle (clin d'oem>il à un quartier de Versailles, ndlr) se révèle délicieusement brut et vintage avec ses 12 bulles d’une incroyable finesse. Le flow de Fuzati volontairement incertain ou faussement naïf régale l’auditeur sur des titres comme Planetarium ou Monogramme. L’importance des textes chez Fuzati, ca ne rigole pas. L’artiste frise l’insolence, n’hésite pas à balancer, à choquer et plus difficile, en ces temps de disette stylistique du rap Français, à réfléchir. Ambiance. « Faut que je raconte des trucs plus simples, Les gens sont de plus en plus cons, préfèrent de vulgaires copies, j’ai l’impression d’être un Vuitton ». Alors, oui, Orgasmic et Fuzati viennent faire mentir l’adage « le Rap, c’était mieux avant ». Sauf que les deux complices, souvent cantonnés à un statut d’exception, n’ont jamais dérogés à leur ligne artistique. Ils ont même transcendé un genre en perdition, l'ont modernisé sans le dénaturer et forcent aujourd'hui l'admiration. Alors Vive la Vie, vive les Loosers et... vive le (bon) Rap ! T.G

Je suis un producteur de rap qui s’inspire de la musique électronique, et pas l’inverse "

DJ Orgasmic - Tsugi (avril 2014)

bloggerEnglishEnglishespañolItalianobloggerdeutschPortuguês
Oversæt denne side til danskÖversätt webbplatsen på svenskaالعربية中文Русский日本語blogger한국어СрпскиNederlandsSuomenTürkçePolska
Le Blogger