Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
              metamusique.fr

metamusique.fr

Menu
Pochettes de disques : à quel "sein" se vouer ?

Pochettes de disques : à quel "sein" se vouer ?

Pochettes de disques : à quel "sein" se vouer ?

Quelle drôle d'idée a traversé la tête d’Etienne Daho au point de nous proposer une pochette aussi « shocking » que ses textes sont subtils ? Pour la sortie de son nouvel album, Les chansons de l’innocence retrouvée (Polydor), le chanteur, auteur, compositeur, interprète de talent a choisi de poser, sans complexe, en charmante compagnie sur une pochette à l'esthétique simplifiée. Cette délicieuse muse qui se prénommerait, dit-il, Salomé (en fait une Française qui faisait des photos de charme aux Baléares et qui a été repérée par le photographe Richard Dumas, ndlr) n’hésite pas à montrer ses courbes mamaires généreuses moulée dans un string noir et lovée dans les bras d’un Etienne Daho solide comme un rock, mais impassible… Ce trop plein d’émotions rétiniennes a poussé la RATP à censurer l’affichage publicitaire dans les couloirs du métro. Quant à la mise en place du CD dans les bacs, vous aurez le droit à un joli bandeau blanc pour cacher les parties incriminées. Non mais, Etienne, tiens toi bien !

Seins paire

En 2008, pour les besoins de son bien nommé Sexuality (Record Makers), Sébastien Tellier avait eu la (bonne) idée d’utiliser le corps d’une femme nue comme décor à un paysage désertique sur lequel il évolue à dos de cheval. En prenant soin de marquer un temps d’arrêt pour contempler un téton. Plus récemment, Justin Timberlake, lui, choisissait un côté plus esthétique pour son essai de marketing par le sein. Ainsi, sur la jaquette du single Tunnel Vision (RCA), on découvrait le visage du chanteur dessinant subtilement, par un jeu d'ombres blanches, la poitrine opulente d’une jeune femme.

Seins patrons

Parmi les plus célèbres exhibitions de seins sur une jaquette, les plus férus de rock et de riffs se souviennent sans doute de celle du Electric Ladyland (sorti chez Barclay le 25 octobre 1968) de Jimi Hendrix. Du sein en veux-tu en voilà, une belle brochette même, avec ce parterre d’une vingtaines de nymphes totalement libérées fixant l’objectif avec l’air de dire fièrement à l’auditeur : « Viens voir le Docteur Jimi Hendrix… ». Pour la petite histoire, l’idée de ces femmes posant dans le plus simple appareil n’est pas du tout une idée de l’artiste, mais de sa maison de disque, qui n’ayant pas reçu les consignes du guitariste dans les temps, opta pour cette photo de groupe de femmes nues signée David King.

Les années 70 vont encore plus explorer les contrées érotiques fixées sur format « 12 Inches ». Roxy Music en 1974 expose deux représentantes, l'une toute en transparence, l'autre suggestivement "topless", pour vendre Country Life (Island). Une pochette que n’auront pas la chance de découvrir les Espagnols, ni même les Hollandais et encore moins les Américains. Plus sensuelle, la jeune plante couleur ébène qui affiche fièrement sa plastique pour relever la musique déjà très « Hot » des Ohio Players sur l’album Angel (Mercury - 1977). Que dire enfin de cette paire de seins sur bras croisés cerclée de tatouages pour illustrer le Indelibly Stamped (A&M - 1971) de Supertramp ! Une réussite sans doute plus esthétique qu’artistique au vue des faibles ventes de ce deuxième album. Comme quoi l’érotisme commercial ne sait parfois à quel sein se vouer...

Esprit seins

A la fin des années 80, les Pixies, fraîchement signés sur le label indépendant 4AD, affichent sur l'album Surfer Rosa une énigmatique danseuse de Flamenco seins nus posant devant un mur où est attaché un crucifix. Une mise en scène qui revient une fois de plus à Simon Larbalestier, auteur de la totalité des visuels discographiques du groupe.

Christophe Le Friant alias Bob Sinclar a très vite anticipé le retour en grâce de l’esthétique vintage, celle véhiculée, notamment, par les films érotiques des années 80. En « Une » de son EP, Space Funk Project Vol 2 (1997 - Yellow Productions), on retrouve donc une créature aux charmes surannés et aux reflets volontairement jaunis. Publié à la fin des années 90, ce disque que l'on imagine servir de support à la B.O d'Emmanuelle intrigue. Ou comment la French Touch a trouvé le moyen de célébrer de nouveaux "Saints".... T.G

Pochettes de disques : à quel "sein" se vouer ?
Pochettes de disques : à quel "sein" se vouer ?
Pochettes de disques : à quel "sein" se vouer ?
Pochettes de disques : à quel "sein" se vouer ?
Pochettes de disques : à quel "sein" se vouer ?
Pochettes de disques : à quel "sein" se vouer ?
Pochettes de disques : à quel "sein" se vouer ?
Pochettes de disques : à quel "sein" se vouer ?
bloggerEnglishEnglishespañolItalianobloggerdeutschPortuguês
Oversæt denne side til danskÖversätt webbplatsen på svenskaالعربية中文Русский日本語blogger한국어СрпскиNederlandsSuomenTürkçePolska
Le Blogger